Alice Oratorio – Le grand voyage sous terre

 

Alice au Pays des Merveilles est un classique de la littérature fantastique
du XIXe siècle qui ébranla l’Angleterre victorienne : ce texte pré gure les troubles de l’abstraction, du dadaïsme ou l’absurde d’un Alfred Jarry. Avec Alice Oratorio, nous montrerons comment l’expérience Alice agit sur notre inconscient à la manière d’un voyage sous la terre, c’est-à-dire au royaume des morts : le voyage initiatique de la jeune Alice s’accomplit lorsqu’elle vainc la Reine de Cœur, c’est- à-dire le danger de mort. La profondeur du message est enjolivée par la fantaisie enfantine et l’extraordinaire profusion de situations et de personnages loufoques.

Le conte de Lewis Carroll continue à impressionner les générations. Nous allons contribuer à entretenir ce mythe des temps modernes en lui o rant une forme musicale.

Les voix lyriques seront essentiellement réservées aux personnages féminins : les doubles d’Alice (Alice et ses « Alicettes », deux jeunes lles qui doublent le rôle-titre, la Duchesse/Reine de Cœur). Les personnages masculins seront interprétés par un comédien et deux acrobates (mât chinois et jonglage) a n d’atteindre la verticalité de l’espace scénique.

De quoi sera composée l’image de Alice Oratorio ?
Les musiciens, les chanteuses et les acteurs seront intriqués, dans l’idée d’une fabrication in situ de l’illusion métaphorique du langage de Lewis Carroll, ici illusion musicale et théâtralisée.

Thierry Poquet

DISTRIBUTION

  • Compositions Pascal Berne, Michel Mandel, François Raulin, Emmanuel Scarpa
  • Mise en scène Thierry Poquet
  • Avec

Laura Tejeda-Martin, mezzo, dans le rôle d’Alice

Deux chanteuses sopranos (« les Alicettes ») et une alto (la Reine de Cœur)

Un comédien transformiste
 Deux acrobates (mât chinois et jonglage)

Le quartet des musiciens de La Forge

 Alice Oratorio propose la possibilité d’étoffer le projet par la collaboration avec des formes chorales ou orchestrales en partenariat avec les structures accueillantes.