Tapages

Avec Jessica Martin Maresco / Michel Mandel / Martin Debisschop

12 février / 2024

Centre pénitencier de Saint-Quentin-Fallavier (38)

Au coeur de l’Hiver

Avec Jean-Marc Rochette / Julie Sauvage / François Raulin / Richard Bonnet 

Les 18 & 19 mars / 2024

Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas  / Les Détours de Babel

23 novembre / 2024

Festival Livre à vous (Voiron, 38)

Black is the Colour

Avec Laura Tejeda / Pascal Berne / François Raulin 

7 avril /2024

Quartier Latin (Nouveau club de Jazz Viennois)

17 août /2024

Festival Jazz Campus en Clunisois

Misterioso

Avec François Raulin / Richard Bonnet

3 mai /2024

Domaine de Rozan (Col de Porte, 38)

14 septembre /2024

Festival Jazz(s) des Trois Palis (16)

Otorigène

Avec Jessica Martin Maresco / Anaïs Gardou / Antoine Arnera

… /2025

En cours de négociation

Vertical

Avec Samuel Ber / Antonin Tri Hoang / Soet Kempeneer

… /2025

En cours de négociation

HAÏKUS

Les 17 haikus réalisés ces 3 dernières années nous ont permis de nombreuses rencontres artistiques, et collaborations avec des lieux très divers. Ce format  a montré son efficacité, nous souhaitons le poursuivre  pour les 3 années à venir.

À chaque rencontre un Haïku, sous forme de petits textes, de quelques mots, de petits thèmes musicaux ou d’autres liens imaginaires proposés aux publics. Une forme musicale légère, en duo ou trio, point de départ pour créer les conditions de la rencontre artistique avec des musiciens actifs de notre région, jeunes ou confirmés.

Des petites pièces originales à chaque concert, avec un travail spécifique sur l’improvisation que ces artistes ont su, chacun à leur manière développer. Cela nous donnera au bout d’un premier temps de parcours, et après un bilan de ce qui aura été créé, une vision pour un projet synthétique qui pourrait avoir la forme d’un orchestre plus conséquent, avec les personnalités rencontrées les plus engagées

Nous envisageons ce lien d’imaginaire comme une invitation faite aux artistes, mais aussi comme une porte d’accès pour des auditeurs « néophytes » qui auraient peu de références ou peu d’habitudes des musiques improvisées et du jazz.

Multiplier les rencontres, proposer des temps d’échange et d’ouverture. Pour ces moments inédits,  nous souhaitons La Forge comme un lieu de partage.

Tapages – Présentation

En cours de création

TAPAGES est un concert concept, celui de réunir sur scène trois improvisateurs, pour un concert pas fort, qui joue du petit, du suggéré, de l’équivoque, du souffle, du presque…

Ce n’est pas un test audiogramme, même si pour certains ça y ressemblera. C’est le plaisir de jouer de paramètres qui sont de facto, gommés en voix pleine, d’explorer tout un potentiel musical inhabituel, de valoriser le champ microscopique.

Au Coeur de l’Hiver – Présentation

En cours de création

En 2020, au moment où il débute le dessin de La Dernière Reine, Jean-Marc Rochette fait le choix de s’installer à l’année aux Étages, dans le massif des Écrins. Le hameau n’est plus habité l’hiver depuis les années 60.

Coupée par plusieurs couloirs d’avalanche, sa route d’accès se ferme en décembre, pour ouvrir en mars. C’est dans cette île de glace et de neige, que l’auteur entame un hivernage en forme de voyage intérieur, ou le quotidien côtoie l’extraordinaire.

Black is the Colour – Présentation

En cours de création

Le trio composé de Laura Tejeda (chant), François Raulin (piano) et Pascal Berne (contrebasse), propose « Black is the colour« , création musicale inspirée de chants du monde.

A l’instar de Luciano Berio et de ces Folk Songs, c’est autour de la voix que les trois artistes exploreront ces mélodies choisies qui toutes nous ont touchées et émues à leurs découvertes. Sans frontière et avec un  attachement tout particulier à l’improvisation et aux modes de jeu qui les relient, le trio vous convie au voyage.

Misterioso – Présentation

En cours de création

François Raulin (piano, compo) & Richard Bonnet (guitare) jouent la musique de Thelonious MONK

L’un des artistes les plus singulier du XXe siècle, tant par son jeu révolutionnaire que par ses magnifiques compositions, Thelonious Monk à influencé tout le monde de m différentes manières mais n’a pas d’héritier direct (ou très peu). Maitre du vide, du rythme de la dissonance il est reconnaissable dès la première mesure, comme tous les grands musiciens de Jazz.

Otorigène – Présentation

En cours de création

Otorigène est un trio à la lisière entre le monde sourd et le monde entendant, explorant les limites du son et de la Langue de Signes Française au service de la poésie. Un projet de création d’objet spectaculaire non identifié.

« Les langues des signes ont ceci de particulier qu’elles ne sont pas totalement étrangères aux langues vocales au milieu desquelles elles se développent, mais, en même temps, s’appuient sur une appréhension du monde totalement différente. Nous marchons dans les mêmes rues, mangeons les mêmes plats, nous nous habillons selon les mêmes codes vestimentaires et appliquons les mêmes règles de vie en société. Mais un froissement nous sépare qui peut se révéler un gouffre et introduit dans la culture commune une étrangeté radicale.

Vertical – Présentation

En cours de création

« Mais ce pays est une île que la nature elle-même a renfermée dans des bornes immuables. C’est le pays de la vérité (mot flatteur), environné d’un vaste et orageux océan, empire de l’illusion… » Kant – Critique de la raison pure

Naviguer dans ce vaste et orageux océan, y rencontrer les escaliers d’Escher, des architectures vivantes qui se plient et se déplient à la guise des visiteurs, et autres engrenages magiques… Pour ce premier Haïku au sein de la Forge, j’aimerais inviter le saxophoniste français Antonin Tri Hoang et bassiste (électrique et acoustique) belge Soet Kempeneer autour d’un nouveau répertoire de compositions verticales, construites comme des mobiles, des piliers, des colonnes…

EJE – Présentation

En cours de création

Des thèmes personnels ou de compositeurs se déroulent au gré de leur inspiration, sans aucun scénario, et sans autre servitude que le rythme et la mélodie qui se déroule. 

 

La guitare et la danse tournent et retournent : ils se recréent mutuellement, s’inspirent, se répondent, s’opposent ou s’accompagnent…Devant ce spectacle, il ne faut pas chercher à comprendre, mais simplement se laisser porter et ressentir… ce qui est la meilleure façon de comprendre et de s’imprégner de cet art.