HAÏKUS

 

Né au Japon à la fin du XVIIe siècle, le Haïku est un petit poème extrêmement bref visant à dire et célébrer l’évanescence des choses. Nous imaginons des rencontres musicales de formes légères, montées sur un temps court (1 à 2 jours de répétition, donnant lieu à 1 ou 2 concerts).

Dans des lieux  variés – qui ne sont pas forcément des salles de concert – lieux de partages, associatifs, espaces de rencontres, jardins, cours, maisons ou appartements. Les divers partenariats sont à imaginer comme faisant partie intégrante et structurelle de notre  projet Haïku.

À chaque rencontre un Haïku, sous forme de petits textes, de quelques mots, de petits thèmes musicaux ou d’autres liens imaginaires proposés aux publics. Une forme musicale légère, en duo ou trio, point de départ pour créer les conditions de la rencontre artistique avec des musiciens actifs de notre région, jeunes ou confirmés.

Des petites pièces originales à chaque concert, avec un travail spécifique sur l’improvisation que ces artistes ont su, chacun à leur manière développer. Cela nous donnera au bout d’un premier temps de parcours, et après un bilan de ce qui aura été créé, une vision pour un projet synthétique qui pourrait avoir la forme d’un orchestre plus conséquent, avec les personnalités rencontrées les plus engagées

Nous envisageons ce lien d’imaginaire comme une invitation faite aux artistes, mais
aussi comme une porte d’accès pour des auditeurs « néophytes » qui auraient peu de références ou peu d’habitudes des musiques improvisées et du jazz.

Multiplier les rencontres, proposer des temps d’échange et d’ouverture. Pour ces moments inédits,  nous souhaitons La Forge comme un lieu de partage.

Les Haïkus

Analphabêtes

26 novembre 2022 | Analphabêtes

C’est l’alliage du texte et de l’animal. Ça dit le bestiaire, la poésie. Ça dit la fable, l’apprentissage, l’approche intuitive. Nous proposons avec ce « concert-Haïku », le cycle de résidences d’artistes initié par le collectif La Forge, ici en coproduction avec la Maison de la Poésie Rhône-Alpes, une recherche poétique et musicale. Pour « dire » l’animal, pour dire la présence, l’autre, l’indéchiffré, le méconnu.

« Analphabêtes », c’est aussi une interrogation sur la perception. Comment ressent-on les choses quand on n’a pas la parole, le vocabulaire, les référents? Il s’agit pour nous de dire les regards bruts et insondables, les émotions vraies, non verbalisées, mais pleinement vécues.

Le thème du festival, cette année est « DésobeissanceS ». En écho, par allégories, avec « Analphabêtes » nous parlerons de non conformité. L’animal nous touche, dans nos vies, et pour le moins dans notre démarche artistique, où nous essayons d’être le plus authentique possible, sans déférence à la norme, sincères dans notre ressenti, présents.

L’animal a cette faculté. Il ne triche pas. Il est Il est là. Sa présence reste un étonnement, sa conscience une énigme…

Distribution : Michel MANDEL (Clarinettes) ; Florentine REY (Textes) ; Eric CAPONE (Piano)

Rituel

Buster Keaton

Samedi 29 octobre 2022 | Buster Keaton – Sherlock Junior 1924 | Ciné-concert au cinéma Le Méliès

« Il s’agit d’un  moyen métrage considéré comme l’un des plus poétiques de Buster Keaton, celui où l’onirisme se mêle le plus naturellement au burlesque pur de par le sujet même du film …Une scène mémorable : Buster s’endort , son double se lève, quitte la salle de projection, va dans la salle de cinéma et pénètre dans l’écran ,le personnage rêve qu’il est projeté dans un film, cela donne pas moins de quatre niveaux, et donc quatre réalités différentes..»

Pour ce ciné concert, Arnaud Petit et François Raulin vont créer en direct une musique et un environnement sonore original porté parfois par la  poésie des  images, parfois par le rythme implacable  de  la « chorégraphie » burlesque millimétrique dont Buster Keaton est un maitre incontesté .

Entre écriture et improvisation,  ils déploieront une grande variété de couleurs, et tisseront une histoire musicale en osmose avec cette oeuvre bientot centenaire.

Distribution : Musique en direct Arnaud PETIT (Station numérique, clavier et synthétiseurs) ; François RAULIN (Piano)

Co-production : CRR de Grenoble, Cinema Le Méliés, La Forge, Mage.

Totems

21 octobre 2022

Le projet « Totems« , suite de pièces pour contrebasse seule est né de l’invitation faite par le photographe Christophe Charpenel à l’occasion de son exposition « Itinéraires et déchirures » au sein de la galerie « Espace et Liberté » à Crest (26).

Par le geste de la déchirure, le photographe prend le temps de replacer l’histoire de la photo exécutée pour la plonger dans une autre réalité. Pour certaines pièces, il donne de la hauteur, tels des totems, des mobiles et des silhouettes géantes. Il s’agit là d’une approche plasticienne, la narration iconographique n’est pas prioritairement photographique.

En s’inspirant de ce travail, le contrebassiste Pascal Berne a imaginé une série de pièces nommées Totem pour les plus incarnées, Spirit pour les plus aériennes.

DAHU

11 juin 2022

Pour les 10 ans de la Galerie du Tournant , Michel Mandel invite pour un huitième Haïku le violoniste Jean-François Vrod, également plasticien exposé à la Galerie du Tournant pour une performance inédite.

Le Haïku DAHU consistera en une performance improvisée et préparée en amont à partir de petits thèmes qui donnent matières à des suites improvisées.

À vous d’imaginer votre Dahu !

Tarif : 15€ / 10€ enfants
Sur réservation à  | 06 11 30 30 19 

Planétarium

Création pour le festival Jazz à Barraux.

Le 28 mai 2022, le ciel aura une configuration unique puisqu’il verra une conjonction de planètes tout à fait particulière pour la creation du trio « Planetarium » (Rapprochement entre la Lune et Uranus, puis Rapprochement entre Mars et Jupiter).
Un son volontairement acoustique/chambriste et intime, des compositions favorisant la conversation animée de 3 grands improvisateurs qui parlent le jazz couramment, mais plusieurs autres dialectes moins connus ou en cours d’élaboration…
Variations délicates et broderies, grooves solides et petites danses, seront parmi les constellations sonores à écouter et à voir lors de cette première rencontre pour rêver du dome étoilé.

ROOTS

Vendredi 15 avril 2022 | De Saou de Jazz – L’Oiseau sur sa Branche

Pascal Berne (Contrebasse) invite Elvire Jouve (Six Ring Circus…) à la batterie et Lionel Martin (Ukandanz…) aux saxophones ainsi qu’a l’électronique. Ils proposeront un répertoire enraciné, affranchis de complexité, fort et poétique à la fois, nourri de leurs dernières compositions.

L'Opéra en Papier

3 avril 2022

L’Opéra en Papier traduit une envie partagée de travailler le son et les textures, de le revendiquer comme une priorité le son comme acte premier à notre musique, comme source fondamentale à notre inspiration. Créer des timbres, inventer des sons… Pianos préparés, bricolés, objets sonores, clarinettes détournées, sons empiriques et inédits, inimitables.

Distribution : Michel Mandel (clarinettes, compositions), Sophie Agnel (piano), Alfred Spirli (batterie, objets)

Moondog

5 mars 2022

Amoureux inconditionnel de la musique classique européenne, fondateur du minimalisme, inventeur d’instruments de percussion tels que la Trimba, créateur de danses aux noms tout aussi fantasques que le Dog Trot, le Rabbit Hop ou le Bumbo, Louis Hardin Thomas dit Moondog laissera une trace remarquée et remarquable dans la musique de la fin du XX éme siècle. Pascal Berne s’inspire de ces techniques d’écriture, canon, minimalisme, formes répétitives et adaptera certaines de ces pièces comme « Bird’s lament » ou bien encore « All is Loneliness »… 

Distribution : Pascal Berne (contrebasse), Damien Sabatier (saxophones), Mélissa Acchiardi (percussion/clavier)

 

Folk Songs

De tout temps les compositeurs se sont intéressés aux musiques traditionnelles, nourris de leur singularité et de leur véritable authenticité. Les Folk Songs de Luciano Berio en sont un exemple remarquable. C’est bien de cela dont il s’agit ici, Pascal Berne et Richard Bonnet  sortiront de leur besace les pièces de leur composition inspirées par les musiques dites folkloriques. Ils en proposent une relecture ou écriture et improvisation se mêleront, gage d’invention et de surprise.

Distribution : Pascal Berne (contrebasse), Richard Bonnet (guitares)

Voltage

29 août 2021

Lors de ce premier opus, François Raulin a souhaité convier 2 jeunes et talentueux musiciens dans un répertoire spécialement conçu pour mettre en valeur leur inventivité et leur solide sens du groove.

Distribution : François Raulin (El Clavier, Composition), Noé Berne (El Bass), Paul Berne (Drums).

Kitchen

14 mars 2022

Centre pénitencier de Varces

Avec Michel Mandel et Richard Bonnet

CALENDRIER ENVISAGÉ

2021

1 Haïku : Voltage

2022

7 Haïkus
(1 à 2 concerts par mini projet). 3 Haïkus de musiciens invités par La Forge.
Conception du projet en plus grand ensemble à partir de la rentrée de septembre 2022.

2023

6 Haïkus dont 3 de musiciens
« extérieurs ».
Création d’un grand ensemble « Maxi- Haïkus » (ou « macro- cosmos »)

Téléchargez le dossier de présentation du projet :

Webreportage du Festival des Détours de Babel | Haïku « L’Opéra en Papier »

Le 3 avril 2022 au Musée Dauphinois, Grenoble

Michel Mandel (clarinettes), Sophie Agnel (piano), Alfred Spirili (batterie, objets)